Protection des déposants, plafonnement du cumul des intérêts… constituent les avantages du nouveau projet de loi bancaire pour le client. Mais, des inconvénients ne manquent pas.

« Le nouveau projet de loi bancaire protège beaucoup les clients des banques et établissements financiers », précise Emmanuel Niyonkuru, chargé de la supervision des établissements bancaires et financiers et de la stabilité financière à la Banque de la République du Burundi (BRB). A titre d’exemple, il fait savoir qu’avec le nouveau projet, les banques sont tenues de publier les conditions d’intervention (les taux d’intérêts, les commissions, les frais de tenue de compte etc.) avec leurs clientèles. « Les demandeurs de crédits seront en mesure de comparer les services offerts dans différentes banques pour faire leur choix quand il s’agira de demander un crédit », explique-t-il.

Lire la suite...

Nos Partenaires